Carte et terminal de paiement sans contact

Recrudescence des fraudes à la carte bancaire sans contact

Hausse du nombre d’escroqueries à la carte bancaire sans contact.

La presse, ainsi que la justice, se sont faites récemment l’écho d’une hausse significative des fraudes à la carte bancaire sans contact.

L’association de consommateurs britannique Which ! a par exemple relayé l’information suivante émanant d’un organisme anti-fraude reconnu outre-manche (Financial Fraud Action) : la fraude à la carte bancaire sans contact est passée de £2.8m en 2015 à £6.9m en 2016 ! Certes, la hausse du nombre de transactions désormais effectuées en paiement sans contact peut expliquer une partie de cette hausse.

Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est que les cartes de paiement sans contact présentent des failles de sécurité, comme l’avait déjà révélé Which ! en 2015.

Equipés d’une simple application smartphone, facilement accessible et bien souvent gratuite, les reporters de Which! avaient pu voler les numéros de cartes bancaire sans contact ainsi que d’autres informations sensibles de personnes simplement croisées dans la rue, avant de commander divers articles sur Internet pour un montant de £3,000.

Une autre enquête de Which ! a démontré que la plupart des banques acceptaient des transactions sans contact consécutives pour un montant allant jusqu’à £200, sans blocage ou nécessité de saisir le code PIN après quelques paiements effectués sans contact.

D’autres expériences de ce genre, toujours menées avec des applications smartphones simples permettant de voler les informations sensibles de votre carte bancaire sans contact (dont le numéro), ont été rapportées par un autre media anglo-saxon, TV Newsmagazine Inside Edition.

Enfin, le mois dernier, un juge du Devon (Sud de l’Angleterre) a condamné à 18 mois de prison un voleur qui avait utilisé la carte de paiement sans contact dérobée à sa victime, pour différents achats de cigarettes et nourriture, bien que le montant fut faible (£23). Ce qu’il faut toutefois retenir de ce jugement, c’est que le juge a présenté les cartes de paiement sans contact comme facilitant trop la vie des voleurs.

Ces histoires sont une nouvelle fois la preuve que des failles de sécurité existent bel et bien avec les cartes de paiement sans contact et qu’il ne faut pas les négliger. Car même si, pour l’instant, les banques remboursent les sommes dépensées frauduleusement avec une carte sans contact volée, il arrivera peut-être un jour où ces mêmes banques décideront de faire payer d’une manière ou d’une autre le coût de ces escroqueries à leurs clients.

En choisissant un protège-CB sans contact parmi la large gamme proposée par Kokoon Protect™, vous pourrez sortir et vous adonner au shopping  en toute tranquillité.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire